Top Module Empty
mod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_counter

We have: 8 guests online
Votre IP: 23.22.83.105
 , 
Today: Auo 29, 2014
Menu principal
Madagascar PDF Imprimer Envoyer
Mardi, 19 Juin 2012 18:24

Ce chapitre est l'occasion pour moi d'évoquer mon premier voyage, à 20 ans sur cette ïle. Juste quelques impressions : la gentillesse, l'accueil, la solitude, l'excès, la découverte. Juste quelques images : l'attente de Lydia sur la plage de Tamatave; l'argent jeté aux mendiants malgaches par un touriste seul, ivre et amer; la vente d'habits et de l'appareil photo pour pouvoir rentrer sur Tana;le bitume qui défile sous mes pieds de vazaha accroché au taxi-brousse; le bonjour donné à des morts déterrés.

Voici la liste des soldats décédés durant la guerre 14-18 et natifs de Madagascar. Cette liste a été effectuée à partir du site du Ministère de la Défense "Mémoire des Hommes".

Etant donné l'importance de la liste, je suis obligé de la diviser en plusieurs partie.

CLIQUEZ ICI pour les noms de a à rabe

CLIQUEZ ICI pour les noms de raby à rakotomanapy

CLIQUEZ ICI pour les noms de rakotomanga à rame

CLIQUEZ ICI pour les noms de rami à raveulado

CLIQUEZ ICI pour les noms de ravi à z

Utilisez la loupe si nécessaire.

J'ai pu commettre quelques erreurs, n'hésitez pas à me les signaler.

Les abréviations utilisées sont : bca=bataillon de chasseurs alpins   bcp=bataillon de chasseurs à pied   rac=régiment d'artillerie à pied   ri=régiment d'infanterie   ric=régiment d'infanterie coloniale   rit=régiment d'infanterie territoriale.

J'ai trouvé  3 744 soldats décédés durant la guerre 14-18 et natifs de l'ile de Madagascar. La population de Madagascar est en 1911 de 3.1 millions d'habitants donc le ratio nombre de soldats décédés/population serait de 0.12% (France=3%). Ces chiffres sont à utiliser avec précaution : quelle est la valeur du recensement en 1911? Le compte, par les autorités militaire, des soldats malgaches a-t'il été bien effectué?

Qualité des fiches de "Mémoire des Hommes"

Plusieurs remarques sur les fiches "Mémoire des Hommes" des soldats malgaches.

- Elles sont très souvent raturées.

- Le régiment : dans la partie "corps" de la fiche il est souvent marqué "Dépôt des isolés coloniaux" (exemple) et, en doublon "12° bataillon de tirailleurs malgache" (exemple) ou "artillerie lourde"(exemple), dans ce cas j'ai, le plus souvent, classé le soldat comme appartenant au bataillon de tirailleurs ou à l'artillerie lourde.

- Genre de mort : la mention "inconnue" est très souvent rayée et remplacée par une mention plus précise (Pneumonie par exemple).

- Année de naissance : très souvent approximative ( "vers 1890").

Rectificatif

L'association Bro Gregam me signale une erreur : le soldat Razakanoro n'est pas décédé en Moldavie mais dans un hôpital de Vannes dans le Morbihan; je les remercie de m'avoir signalé l'erreur.

REPARTITION DES SOLDATS

Voir chapitre "Les différentes armes ".

Il y a certainement des erreurs dans cette partie de mon travail : multiplicité des dénominations du corps, différents noms pour un même corps. Les listes qui suivent ont un petit air d'"inventaire à la Prévert".

51 fiches sans indication.

Marine : 1 mort.

Aviation, aérostation : 10 morts soit 0.3% (France=0.3%).

Génie : 52 morts soit 1.4% (France=1.9%).

Service de santé (Section d'infirmiers coloniaux, groupe de brancardier ) : 112 morts soit 3% (France=0.4%).

Artillerie : 445 morts soit 11.9% (France=5.7%).

Divers (Bataillon d'étape malgaches, unité malgaches, parc du bétail, compagnie malgache de Port-Saïd, bataillon de transition, escadron du train, section de ballons, section de COA, section automobile, dépôt de convalescents, dépôt indigène de Salonique, dépôt des isolés coloniaux, groupe Agay, groupe Missiessy.....) : 574 morts soit 15.3% (France=1%).

Infanterie : 2499 morts soit 66.7% (France=88.4%).

Répartition dans l'infanterie

Légion étrangère : 2 morts.

Régiments d'infanterie : 5 morts soit 0.2% (France=69.50%).

Régiments d'infanterie coloniale, régiment tirailleurs algériens, bataillon colonial du Maroc, régiment tirailleurs malgaches, corps d'armée coloniale, bataillon mixte, bataillon tirailleurs malgaches, bataillon tirailleurs sénégalais, bataillon de réentrainement, bataillon somalis, bataillon infanterie coloniale, bataillon infanterie coloniale d'Emryne, bataillon d'infanterie coloniale de Diégo-Suarez...: 2492 morts soit 99.7% (France=17.6%) et 66.6% de la totalité des soldats.

REGIMENTS LES PLUS TOUCHES

Je ne cite que les régiments qui représentent plus de 2% de la liste.

1° bataillon de tirailleurs malgaches : 161 morts.

12° bataillon de tirailleurs malgaches : 381 morts.

13° bataillon de tirailleurs malgaches : 88 morts.

14° bataillon de tirailleurs malgaches : 86 morts.

15° bataillon de tirailleurs malgaches : 101 morts.

21° bataillon de tirailleurs malgaches : 90 morts.

26° bataillon de tirailleurs malgaches : 129 morts.

3° bataillon de tirailleurs malgaches : 107 morts.

4° bataillon de tirailleurs malgaches : 137 morts.

5° bataillon de tirailleurs malgaches : 120 morts.

7° bataillon de tirailleurs malgaches : 77 morts.

73° bataillon de tirailleurs sénégalais : 238 morts.

Dépôt des isolés colniaux : 210 morts.

Section d'infirmiers coloniaux : 89 morts.

EVOLUTION DES DECES AU COURS DU CONFLIT

4 fiches sans renseignements.

Un 2° classe du 24° régiment d'infanterie coloniale meurt, de ses blessures, le 27.08.14; il s'agit du premier mort de Madagascar.

3 soldats décèdent, de maladie, le 11.11.1918.

2 militaires sont "Tués à l'ennemi" en Belgique le 05.11.1918.

892 soldats sont décédés après le 11 Novembre 1918 soit 23.8% (France=2.1%).

1914

Août : 1 mort.

Septembre : 1 mort.

Octobre : 0

Novembre : 1 mort.

Décembre : 2 morts.

Pour 1914 : 5 morts soit 0.1% (France=23.6%).

1915

Janvier : 0

Février : 1 mort.

Mars : 0

Avril : 0

Mai : 3 morts.

Juin : 0

Juillet : 3 morts dont 1 sans date précise.

Août : 0

Septembre : 0

Octobre : 0

Novembre : 2 morts.

Décmbre : 3 morts.

Pour 1915 : 12 morts soit 0.3% (France=26.2%).

1916

Janvier : 2 morts.

Février : 1 mort.

Mars : 3 morts.

Avril : 2 morts.

Mai : 10 morts.

Juin : 12 morts.

Juillet : 22 morts.

Août : 16 morts.

Septembre : 16 morts.

Octobre : 25 morts.

Novembre : 24 morts.

Décembre : 26 morts dont 1 sans date précise.

Pour 1916 : 159 morts soit 4.2% (France=19%).

1917

1 mort sans date précise.

Janvier : 20 morts.

Février : 57 morts.

Mars : 49 morts.

Avril : 54 morts.

Mai :  136 morts dont 1 sans date précise.

Juin : 113 morts.

Juillet : 80 morts.

Août : 82 morts.

Septembre : 78 morts.

Octobre : 109 morts.

Novembre : 111 morts.

Décembre : 114 morts.

Pour 1917 : 1004 morts soit 26.8% (France=12.1%).

1918

Janvier : 159 morts.

Février : 107 morts.

Mars : 118 morts.

Avril : 108 morts.

Mai : 177 morts dont 33 , la pluspart morts au combat dans l'Aisne le 31Mai.

Juin : 131 morts.

Juillet : 358 morts dont 192 le 14.Sur ces 192 soldats décédés, 190 sont morts lors du torpillage du vapeur Djemnah .

Août : 82 morts.

Septembre : 176 morts (1 sans date précise) dont 4  le 03, la pluspart morts au combat dans l'Aisne.

Octobre : 205 morts.

Novembre (Jusqu'au 11 inclus) : 47 morts.

Pour 1918 : 1668 morts soit  44.6% (France=15.9%).

Conclusion

- Année la plus meurtrière : 1918; au niveau national, il s'agit de 1915 : cf "Récapitularif du nombre de morts pa an et par mois ".

- Mois le plus meurtrier : Juillet 1918; au niveau national, il s'agit de Septembre 1914 : cf "Récapitulatif du nombre de morts par mois ".

- Jour le plus meurtrier : le 14 Juillet 1918; au niveau national, il s'agit, à mon avis, du 25.09.1915, cf "25 Septembre 1915 ".

LIEU DE DECES

7 fiches sans renseignement.

10 morts en ambulance, sans précision de département.

19 morts à l'hôpital, sans précision de département.

Zone de front

Aisne : 286 morts dont 53 en ambulance et 11 à l'hôpital   Albanie : 11 morts dont 10 en ambulance   Algérie : 1 mort à l'hôpital   Allemagne : 41 morts dont 26 en ambulance et 9 à l'hôpital   Alsace : 31 morts dont 11 en ambulance et 11 à l'hôpital    Ardennes : 9 morts dont 1 en ambulance et 6 à l'hôpital   Belgique : 14 morts dont 6 à l'hôpital   Bulgarie : 7 morts dont 6 en ambulance  Grèce: 272 morts dont 47 en ambulance, 193 à l'hôpital et 2 dans un infirmerie   Hongrie : 36 morts dont 19 en ambulance et 10 à l'hôpital   Italie : 6 morts dont 1 en ambulance et 4 à l'hôpital   Lorraine : 6 morts dont 3 en ambulance et 2 à l'hôpital  Marne : 90 morts dont 21 en ambulance et 49 à l'hôpital   Mer : 308 morts dont 2 sur un navire-hôpital   Meurthe-et-Moselle : 73 morts dont 18 en ambulance et 47 à l'hôpital   Meuse : 85 morts dont 10 en ambulance, 55 à l'hôpital et 2 dans une infirmerie   Moldavie : 3 morts en ambulance   Nord : 14 morts à l'hôpital   Oise : 99 morts dont 42 en ambulance et 32 à l'hôpital   Pas-de-Calais : 8 morts dont 7 à l'hôpital  Roumanie : 9 morts dont 3 en ambulance et 3 à l'hôpital   Russie : 2 morts en ambulance  Seine-et-Marne : 29 morts dont 7 en ambulance, 21 à l'hôpital et 1 dans une infirmerie   Serbie : 54 morts dont 36 en ambulance, 3 à l'hôpital et 1 dans un poste de secours   Somme : 46 morts dont 9 en ambulance et 21 à l'hôpital   Territoire-de-Belfort : 35 morts dont 4 en ambulance et 30 à l'hôpital   Tunisie : 29 morts dont 25 à l'hôpital   Turquie : 13 morts dont 6 à l'hôpital   Vosges : 22 morts dont 19 à l'hôpital.

Zone arrière

2070 morts (67.3%) dont 6 à Madagascar, 52 en Egypte, 70 dans l'Aube, 87 en Gironde, 195 dans les Alpes-Maritimes, 314 dans les Bouches-du-Rhône et 882 dans le Va.

Conclusion

- Fronts les plus meurtriers : 1)Mer   2)Aisne   3)Grèce   4)Oise   5)Marne.

- Pour l'ensemble des troupes françaises : cf "Répartition des morts sur le front occidental " et "Répartition des morts à l'étranger ".

Beaucoup de malgaches sont morts en mer : lors de naufrage (comme pour le vapeur Djemnah), mais aussi de maladies ou de blessures.

AGE DES SOLDATS DECEDES

Comme je l'ai précisé prédemment, les fiches de "Mémoires des Homme" sont, pour la pluspart, imprécises : par exemple "né vers 1890".

385 fiches sans renseignement.

Un 2° classe serait mort, en mer, à l'âge de 14 ans, mais je le répète, j'ai des doutes sur la qualité des fiches de "Mémoire des Hommes".

3 soldats sont "Tués à l'ennemi" à 17 ans.

Un soldat décède, de maladie, à 49 ans.

Un artilleur est "Tué à l'ennemi" à 45 ans.

L'âge moyen de décès est de 25 ans et 11 mois (France=27 ans et 4 mois).

La classe d'âge la plus représentée est celle des 21 ans avec 274 morts; au niveau national, il s'agit de celle des 20 ans : cf "Histogramme des classes d'âge ".

LES GRADES

Voir chapitre "Ils ont tous soufferts ".

73 fiches sans indication.

Officiers : 2 morts soit moins de 0.1% (France=2.75%).

Sous-officiers : 65 morts soit 1.7% (France=8%).

Militaires du rang : 3604 morts (dont 61 ouvriers et 91 travailleurs)  soit 96.3% (France=89.2%)

TYPES DE MORT

- Pour l'ensemble des troupes françaises : cf "Type de mort selon les fronts ".

- Pour les soldats natifs de Madagascar:

240 fiches sans renseignement.

Décès dus aux gaz : 3 morts.

Décès en capitivité, sans autre précision : 3 morts.

Décès par accident : 18 morts.

Décès par blessures : 141 morts soit 3.8% (France=20%).

"Tués à l'ennemi" (Dont "Morts pour la France") : 211 morts soit 5.6% (France=58.7%).

Disparus (dont naufrage) : 249 (208 en mer)  soit 6.7% (France=8.2%).

Décès par maladie : 2879 morts soit 76.9% (France=11.8%).

ANNEE DE NAISSANCE

Les fiches, en ce qui concerne la date de naissance, sont approximatives  sur "Mémoire des Hommes"; il faut prendre avec précaution les résultats qui suivent.

440 fiches sans renseignement.

Les années extrèmes de naissance sont  1865 (1 mort) et 1903 (1 mort).

L'année moyenne de naissance est 1891.

L'année de naissance la plus représentée : 1896 avec 302 morts.

QUELQUES CARACTERISTIQUES DE CES SOLDATS

- Les fiches de "Mémoires des Hommes" ne paraissent pas toujours fiables (Type de mort, année de naissance).

- Très peu de mort en 1914, 1915 et 1916.

- Beaucoup de morts après le 11.11.1918.

- Beaucoup de décès en dehors des zones de front (Var, Bouches-du-Rhône.......).

- Beaucoup de décès en mer , entre autre, dans le naufrage du Djemnah.

- Les malgaches sont morts au combat principalement dans l'Aisne en 1918.

- Très peu d'officiers et de sous-officiers.

- Plus de 75% des malgaches décèdent de maladie. Il y plus de disparus que de décès par blessures et de "Tués à l'ennemi".

- Les soldats décédés sont jeunes.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Mise à jour le Dimanche, 09 Mars 2014 14:49